Suite à l’approbation du Comité éthique de recherche clinique de l’hôpital clinique San Carlos de Madrid démarrage du projet pour déterminer le microbiome espagnol

Le projet est réalisé par la chaire de l’Université Complutense de Madrid-Central Lechera Asturiana de formation et de recherche en nutrition et éducation pour la santé de la Faculté de Médecine, financé par l’Institut Central Lechera Asturiana pour la Nutrition personnalisée

Ses résultats aideront à déterminer l’existence d’un microbiome humain central et à détailler sa relation avec des maladies et des troubles de la santé divers, en se mettant à disposition de la science et de la santé au profit de la société.

La chaire UCM/Central Lechera Asturiana de formation et de recherche en nutrition et éducation pour la santé, affiliée au département de médecine de l’Université Complutense de Madrid, a lancé l’étude « Projet du microbiome espagnol », financé par l’Institut Central Lechera Asturiana pour la Nutrition Personnalisée (ICLANP).

Cette étude, approuvée par le Comité éthique de recherche clinique (CEIC) de l’hôpital universitaire clinique San Carlos de Madrid, est une étude clinique descriptive et d’observation.

Le projet aura des implications très importantes pour connaître le rôle du microbiote de chaque individu sur des aspects tels que le traitement de nutriments, la production de vitamines, la présence de gènes de résistance aux antibiotiques, etc.

Les principaux objectifs du projet sont:

Déterminer l’existence d’un microbiome humain central.
Comprendre si les changements dans le microbiome humain peuvent être mis en relation avec des changements dans la santé humaine.

Développer de nouveaux outils technologiques et bioinformatiques nécessaires pour appuyer et aborder les implications éthiques, légales et sociales proposées par la recherche en microbiomes humains.

En profitant des approches métagénomiques pour le séquençage de l’ADN génomique, cet essai posera les bases pour de futures études de communautés microbiennes associées aux humains.

L’échantillon de l’étude comprendra des personnes saines, des deux sexes, avec des âges compris entre 18 et 70 ans. Pour garantir un échantillon représentatif de la population, les participants seront sélectionnés par mélanges d’âge, de sexe et de communauté autonome parmi les inscrits répondant à une série de critères d’inclusion et ne présentant pas de critères d’exclusion.

Actuellement, elle est en processus de recrutement de volontaires. Toute personne désirant participer peut s’inscrire à travers la web de la chaire (www.ucm.es/catedra-ucm-clas/) ou de l’lnstitut(www.ienp.es/microbioma/), et faire partie de cette étude intitulée « Projet microbiome espagnol : Séquençage du gène 16S rRNA et rangs de référence pour des taxons microbiens cliniquement importants du microbiome intestinal humain chez des personnes saines d’Espagne ».

Selon les études publiées par la chaire Université Complutense de Madrid-Central Lechera Asturiana de formation et recherche en nutrition et éducation pour la santé que dirige le Dr. Luis Collado, « les microorganismes bactériens de notre organisme ont récemment attiré l’attention sans précédents de la communauté biomédicale par l’évidence croissante qui soutient son rôle central dans la santé humaine et la maladie. Le microbiome intestinal possède des billions de microorganismes bactériens, qui englobent plus de 500 espèces, qui habitent notre tube digestif et, depuis des années, nous savons que ces bactéries ne sont pas seulement des organismes invités dans nos corps, mais qu’elles servent comme un « organe » important qui régule les processus métaboliques, y compris la digestion et l’absorption de nutriments, la synthèse de vitamines, la modulation de l’immunité de la muqueuse et la production de toxines et de carcinogènes. ».

Par ailleurs, le Dr. Luis Collado affirme que « connaître la composition de la communauté microbienne d’intestin est fondamentale pour comprendre et pouvoir agir sur les processus liés à la nutrition et leur répercussion sur la santé. Le projet microbien espagnol est pionnier au moment de tenter d’établir une carte de la flore intestinale de la population espagnole saine. Ce projet ouvrira de nouvelles lignes dans le développement de la médecine et de la nutrition de précision, de sorte que dans un avenir déjà présent, nous puissions individualiser les actions médicales et nutritionnelles pour chacune et chacun de nous ».

Les résultats de cette étude aideront à déterminer l’existence d’un microbiome humain central et à détailler son rapport avec des maladies et des troubles de la santé divers. Par ailleurs, elle sera mise à la disposition de la science et de la santé au bénéfice de la société.

L’INSTITUT ESPAGNOL DE NUTRITION PERSONNALISÉE naît dans le but de faire des recherches et d’améliorer l’état de santé et de bien-être de l’individu à travers la nutrition de précision, en la mettant à disposition de la société, grâce à la collaboration d’institutions avec une solide réputation scientifique comme le sont la Chaire de nutrition et de santé de l’Université Complutense de madrid Central Lechera Asturiana, dirigée par le docteur Luis Collado ; Darwin Bioprospecting Excellence, entreprise composée de scientifiques de l’Université de Valencia et du Conseil supérieur de recherches scientifiques (CSIC) qui ont plus de 25 ans d’expérience en microbiologie ; SNGULAR, entreprise créatrice de BuyVIP en tant que partenaire technologique et CAPSA FOOD, entreprise laitière leader en Espagne qui, dans son plan stratégique de RSE a parmi ses axes principaux le développement de produits qui apportent de la valeur et contribuent à l’amélioration de la santé et de la nutrition des consommateurs.

Suite à l’approbation du Comité éthique de recherche clinique de l’hôpital clinique San Carlos de Madrid démarrage du projet pour déterminer le microbiome espagnol

Le projet est réalisé par la chaire de l’Université Complutense de Madrid-Central Lechera Asturiana de formation et de recherche en nutrition et éducation pour la santé de la Faculté de Médecine, financé par l’Institut Central Lechera Asturiana pour la Nutrition personnalisée

Ses résultats aideront à déterminer l’existence d’un microbiome humain central et à détailler sa relation avec des maladies et des troubles de la santé divers, en se mettant à disposition de la science et de la santé au profit de la société.

La chaire UCM/Central Lechera Asturiana de formation et de recherche en nutrition et éducation pour la santé, affiliée au département de médecine de l’Université Complutense de Madrid, a lancé l’étude « Projet du microbiome espagnol », financé par l’Institut Central Lechera Asturiana pour la Nutrition Personnalisée (ICLANP).

Cette étude, approuvée par le Comité éthique de recherche clinique (CEIC) de l’hôpital universitaire clinique San Carlos de Madrid, est une étude clinique descriptive et d’observation.

Le projet aura des implications très importantes pour connaître le rôle du microbiote de chaque individu sur des aspects tels que le traitement de nutriments, la production de vitamines, la présence de gènes de résistance aux antibiotiques, etc.

Les principaux objectifs du projet sont:

Déterminer l’existence d’un microbiome humain central.
Comprendre si les changements dans le microbiome humain peuvent être mis en relation avec des changements dans la santé humaine.

Développer de nouveaux outils technologiques et bioinformatiques nécessaires pour appuyer et aborder les implications éthiques, légales et sociales proposées par la recherche en microbiomes humains.

En profitant des approches métagénomiques pour le séquençage de l’ADN génomique, cet essai posera les bases pour de futures études de communautés microbiennes associées aux humains.

L’échantillon de l’étude comprendra des personnes saines, des deux sexes, avec des âges compris entre 18 et 70 ans. Pour garantir un échantillon représentatif de la population, les participants seront sélectionnés par mélanges d’âge, de sexe et de communauté autonome parmi les inscrits répondant à une série de critères d’inclusion et ne présentant pas de critères d’exclusion.

Actuellement, elle est en processus de recrutement de volontaires. Toute personne désirant participer peut s’inscrire à travers la web de la chaire (www.ucm.es/catedra-ucm-clas/) ou de l’lnstitut(www.ienp.es/microbioma/), et faire partie de cette étude intitulée « Projet microbiome espagnol : Séquençage du gène 16S rRNA et rangs de référence pour des taxons microbiens cliniquement importants du microbiome intestinal humain chez des personnes saines d’Espagne ».

Selon les études publiées par la chaire Université Complutense de Madrid-Central Lechera Asturiana de formation et recherche en nutrition et éducation pour la santé que dirige le Dr. Luis Collado, « les microorganismes bactériens de notre organisme ont récemment attiré l’attention sans précédents de la communauté biomédicale par l’évidence croissante qui soutient son rôle central dans la santé humaine et la maladie. Le microbiome intestinal possède des billions de microorganismes bactériens, qui englobent plus de 500 espèces, qui habitent notre tube digestif et, depuis des années, nous savons que ces bactéries ne sont pas seulement des organismes invités dans nos corps, mais qu’elles servent comme un « organe » important qui régule les processus métaboliques, y compris la digestion et l’absorption de nutriments, la synthèse de vitamines, la modulation de l’immunité de la muqueuse et la production de toxines et de carcinogènes. ».

Par ailleurs, le Dr. Luis Collado affirme que « connaître la composition de la communauté microbienne d’intestin est fondamentale pour comprendre et pouvoir agir sur les processus liés à la nutrition et leur répercussion sur la santé. Le projet microbien espagnol est pionnier au moment de tenter d’établir une carte de la flore intestinale de la population espagnole saine. Ce projet ouvrira de nouvelles lignes dans le développement de la médecine et de la nutrition de précision, de sorte que dans un avenir déjà présent, nous puissions individualiser les actions médicales et nutritionnelles pour chacune et chacun de nous ».

Les résultats de cette étude aideront à déterminer l’existence d’un microbiome humain central et à détailler son rapport avec des maladies et des troubles de la santé divers. Par ailleurs, elle sera mise à la disposition de la science et de la santé au bénéfice de la société.

L’INSTITUT ESPAGNOL DE NUTRITION PERSONNALISÉE naît dans le but de faire des recherches et d’améliorer l’état de santé et de bien-être de l’individu à travers la nutrition de précision, en la mettant à disposition de la société, grâce à la collaboration d’institutions avec une solide réputation scientifique comme le sont la Chaire de nutrition et de santé de l’Université Complutense de madrid Central Lechera Asturiana, dirigée par le docteur Luis Collado ; Darwin Bioprospecting Excellence, entreprise composée de scientifiques de l’Université de Valencia et du Conseil supérieur de recherches scientifiques (CSIC) qui ont plus de 25 ans d’expérience en microbiologie ; SNGULAR, entreprise créatrice de BuyVIP en tant que partenaire technologique et CAPSA FOOD, entreprise laitière leader en Espagne qui, dans son plan stratégique de RSE a parmi ses axes principaux le développement de produits qui apportent de la valeur et contribuent à l’amélioration de la santé et de la nutrition des consommateurs.

Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *