NOUS PROTÉGEONS LE MILIEU NATUREL ET RESPECTONS L’ENVIRONNEMENT

Protéger le milieu naturel et l’environnement est un autre des axes stratégiques dans notre politique en matière de RSE et a pour objectif de minimiser notre impact sur l’environnement. Pour ce faire, nous réalisons au fil des ans de nombreux projets pour réduire la consommation des ressources et de ses impacts sur l’environnement qui y sont associés et pour que nos émissions et nos déchets se transforment en de nouvelles ressources, soit en les incorporant à notre propre processus, soit en tant que nouvelles matières pour les processus, en tentant ainsi de contribuer à une nouvelle façon de faire les choses en misant sur l’économie circulaire.

Tout cela commence avec la conception de nos produits et des processus et s’achève sur la meilleure destination que nous puissions donner à ces impacts que nous ne pouvons pas diminuer. Notre objectif est que la valeur des produits, des matériaux et des ressources (eau, énergie…) se maintienne dans l’économie le plus longtemps possible, en contribuant à la préservation de l’environnement.

ÉNERGIE ET CHANGEMENT CLIMATIQUE

PROJETS D’EFFICIENCE ÉNERGÉTIQUE

Au cours de 2017, nous continuons de réaliser des projets d’amélioration de l’efficience énergétique.

ACTIONS

  • Projets d’économie d’énergie électrique dans la génération de l’air comprimé. Avec une diminution de la consommation d’énergie électrique de 1 646 000 kW/h.
  • Réduction de la consommation d’énergie électrique dans les groupes de pompage de 550 000 kW/h.
  • Projets de récupération de condensats consistant à diminuer la consommation de gaz naturel en 1 400 000 kW/h.

Tout cela, associé aux émissions évitées en raison de l’économie d’énergie primaire par notre procédé de cogénération ; cela fait que nous diminuions l’émission de 7 600 tonnes de CO2, correspondant à l’émission équivalente à celle de 3 500 voitures par an.

PROJET RECUPERA (RÉCUPÉREZ)

En 2017, nous avons commencé le projet “RECUPERA” dans notre site de production de Granda (Principauté des Asturies) dans le but de maximiser l’efficience énergétique de tout notre procédé de génération de vapeur, en obtenant ainsi les consommations de gaz pour générer la vapeur demandée par le processus de production à travers un projet innovateur de récupération de chaleur résiduelle. Il s’agit d’un projet d’économie circulaire dans le domaine de l’énergie, car l’énergie qui jusqu’alors se dispersait dans l’atmosphère est récupérée comme une nouvelle source d’énergie dans d’autres processus, ce qui pemet de diminuer la consommation de combustibles fossiles.

 

GESTION DURABLE DES RESSOURCES

INDICATEURS D’EAUX USEES

En 2017, nous avons mis en marche un projet d’optimisation de nos épurateurs des usines de Galice, qui prendra fin en 2018.
L’objectif est d’améliorer l’homogénéisation du déversement, d’installer des équipements pour obtenir de meilleurs rendements, de réduire les consommations de produits chimiques et de diminuer les éventuels risques de déversements incontrôlés ce qui maximise la sécurité du processus d’épuration.
Étant donné que l’épuration des eaux usées est un processus qui provoque inévitablement des odeurs, nous avons investi dans de nouveaux équipements de désodorisation de manière à éviter les nuisances dans l’environnement.
Notre effort pour améliorer nos processus d’épuration, avec un suivi exhaustif de notre systématique de gestion des épurateurs, a permis à nos déversements d’avoir une qualité supérieure à celle autorisée, en émettant seulement 36 % de la pollution autorisé (exprimé en kg DCO déversée/kg DCO autorisée).

GESTION DE DÉCHETS ET D’EMBALLAGES

En 2017, nous avons été en mesure de recycler 94,6 % de nos déchets en leur donnant une nouvelle vie, de sorte qu’ils ont servi de matière première pour d’autres processus et/ou d’autres produits.

Il est important de souligner également que 0,32 % seulement de nos déchets en 2017 sont considérés comme dangereux.

Cette année, l’entreprise BIOGASTUR, dont Central Lechera Asturiana est actionnaire et principal fournisseur est entrée en fonctionnement. L’objectif de cette usine est d’apporter une solution à la problématique de pollution des sols et des eaux par des purins du bétail, en les transformant en énergie électrique d’origine renouvelable et en fertilisant pour le sol. Cette usine est pionnière en économie circulaire, transformant entièrement ces déchets en de nouvelles ressources et diminuant l’émission de gaz à effet de serre en campagne.. De plus, les déchets organiques de notre procédé de production sont incorporés.

DECHETS D’EMBALLAGES

Les emballages que nous mettons sur le marché sont recyclables et contribuent au développement d’une économie circulaire.
Nous travaillons sur l’éco-conception de nos emballages pour contribuer à ce qu’ils soient transformés en de nouveaux matériaux.

INNOVATION ENVIRONNEMENTALE

PROJET LIFE-SIAMEC

Ce projet est cofinancé par la Commission européenne dans le cadre du programme LIFE. En plus de CAPSA FOOD, ce projet dirigé par Cetaqua Galicia avec la collaboration de l’Université de Saint-Jacques-de-Compostelle possède d’autres partenaires tels que EMUASA, ESAMUR et HIGROGEA.

Ce prototype permettra d’épurer l’eau usée générée dans l’usine d’Outeiro de Rei à travers un processus doté de technologie SIAM (Système intégré anaérobie de membranes), grâce auquel on obtient un effluent de qualité qui, par un traitement tertiaire ultérieur, permettra qu’elle soit réutilisée comme eau d’arrosage, d’irrigation, etc.

CAPSA FOOD a collaboré à la conception de ce prototype en apportant son expérience et sa connaissance en caractérisation et en traitement des eaux usées de l’industrie laitière.

Pendant l’année 2017, nous avons mis en œuvre le prototype installé dans notre usine d’Outeiro de Rei et avons élaboré les plans de contrôle analytique nécessaires aux le contrôle opérationnel du processus.

O1

PROJET LIFE-ECOLAC

En septembre 2017 s’est achevé le projet ECOLAC qui avait pour but de réduire l’impact des produits laitiers sur l’environnement. Étant donné que plus de 80 % de l’impact sur l’environnement qu’aura un produit est déterminé dans sa phase de conception, le projet a développé un outil logiciel qui facilite aux industries laitières de concevoir des produits avec un impact moindre sur l’environnement, c’est-à-dire d’ÉCO-CONCEVOIR des produits. De plus, les motivations d’achat des consommateurs ont été identifiées pour pouvoir générer de la durabilité et, par ailleurs, une étude en profondeur de leur comportement face à des produits éco-conçus a été réalisée.

  1. Logiciel ECOLAC. Outil qui permet de réaliser l’évaluation d’impacts sur l’environnement en partant de la méthodologie d’analyse de cycle de vie (ACV). Les principaux bénéfices de cet outil sont les suivants :
    • Évaluation de l’impact sur l’environnement en utilisant la méthodologie proposée par l’Union européenne pour le calcul de l’empreinte écologique du produit.
    • Il simplifie la collecte de données productives du fait qu’il est possible d’établir des liens entre l’outil et d’autres systèmes de gestion commerciale (par ex. SAP) et obtenir une importation de données directe.
  2. Nouveau produit éco-conçu. Avec l’aide du nouvel outil, nous avons conçu et produit un prototype de nouveau yaourt qui utilise un plastique avec une empreinte écologique moindre, et qui génère moins de déchets d’emballages. L’élaboration de ce yaourt éco-conçu consomme 4 % de moins d’eau et 2 % de moins de gaz naturel.
    Les amélioration qui ont été identifiées et mises en œuvre ont été les suivantes :

    • Remplacement du matériel de conditionnement.
    • Remplacement des équipements de conditionnement.
    • Optimisation des cycles de production.
    • Optimisation des itinéraires de transport.
  3. Motivation du consommateur. Différentes actions de sensibilisation adressées au consommateur en matière de durabilité et d’éco-conception ont été réalisées à travers deux articles de vulgarisation dans la revue QUO et sur le site web Consumer d’Eroski