Archives for the ‘Blog’ Category

10 Mar 2020
0

Central Lechera Asturiana, la marque d’alimentation la plus achetée en ligne

Central Lechera Asturiana, la marque d’alimentation la plus achetée en ligne

  • Il faut dire que 37 % de ce panier se composent de produits d’alimentation

Granda, le 4 mars 2020

Bien qu’Amazon accapare 42 % des commandes en ligne en Espagne, les consommateurs préfèrent acheter la nourriture et la boisson sur le site internet des supermarchés traditionnels, selon ce qui ressort du rapport E-Commerce en Grande Consommation d’Aecoc Shopperview et Netquest.

L’étude analyse également les produits les plus vendus, et dans le secteur de l’alimentation, Central Lechera Asturiana se distingue comme étant la marque la plus achetée par les consommateurs dans leur panier en ligne.

Il faut dire que 37 % de ce panier se composent de produits d’alimentation, tandis que le reste se répartit entre les articles de santé et de beauté (23 %), les boissons (20 %), les animaux de compagnie (18 %), la droguerie (7 %) et les produits liés aux bébés (4 %).

Seuls 3 % des consommateurs espagnols donnent la priorité au canal en ligne pour leurs courses de grande consommation, 23,4 % de la population a réalisé au moins un achat durant la deuxième moitié de 2019. Par ailleurs, ils ont dépensé, en moyenne, plus que l’année précédente. Chaque client en ligne a destiné une moyenne de 229,50 euros à des produits de grande consommation pendant cette période, face aux 205 de la même période de l’année précédente, soit presque 12 % de plus.

L’étude d’AECOC Shopperview et Netquest a été réalisée par le suivi de l’activité sur internet de 10 000 utilisateurs espagnols pendant un an et demi.

 

El estudio de AECOC Shopperview y Netquest fue realizado mediante el seguimiento de la actividad en internet de 10.000 usuarios españoles durante año y medio.

Central Lechera Asturiana, la marque d’alimentation la plus achetée en ligne

  • Il faut dire que 37 % de ce panier se composent de produits d’alimentation

Granda, le 4 mars 2020

Bien qu’Amazon accapare 42 % des commandes en ligne en Espagne, les consommateurs préfèrent acheter la nourriture et la boisson sur le site internet des supermarchés traditionnels, selon ce qui ressort du rapport E-Commerce en Grande Consommation d’Aecoc Shopperview et Netquest.

L’étude analyse également les produits les plus vendus, et dans le secteur de l’alimentation, Central Lechera Asturiana se distingue comme étant la marque la plus achetée par les consommateurs dans leur panier en ligne.

Il faut dire que 37 % de ce panier se composent de produits d’alimentation, tandis que le reste se répartit entre les articles de santé et de beauté (23 %), les boissons (20 %), les animaux de compagnie (18 %), la droguerie (7 %) et les produits liés aux bébés (4 %).

Seuls 3 % des consommateurs espagnols donnent la priorité au canal en ligne pour leurs courses de grande consommation, 23,4 % de la population a réalisé au moins un achat durant la deuxième moitié de 2019. Par ailleurs, ils ont dépensé, en moyenne, plus que l’année précédente. Chaque client en ligne a destiné une moyenne de 229,50 euros à des produits de grande consommation pendant cette période, face aux 205 de la même période de l’année précédente, soit presque 12 % de plus.

L’étude d’AECOC Shopperview et Netquest a été réalisée par le suivi de l’activité sur internet de 10 000 utilisateurs espagnols pendant un an et demi.

 

El estudio de AECOC Shopperview y Netquest fue realizado mediante el seguimiento de la actividad en internet de 10.000 usuarios españoles durante año y medio.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Blog

No tags here

23 Déc 2019
0

Les réseaux sociaux de Central Lechera Asturiana transforment des interactions en litres de lait pour Aldeas Infantiles SOS

Les réseaux sociaux de Central Lechera Asturiana transforment des interactions en litres de lait pour Aldeas Infantiles SOS

  • La campagne « Le quatrième verre » démarre et sera active du 18 décembre au 6 janvier. Elle prétend faire un don de 25 000 litres de lait.
  • Des litres pourront être accumulés à travers les réseaux sociaux, et pour chaque commentaire, like, post partagé ou vidéo vue, un litre de lait sera rajouté à l’initiative

Le 18 décembre prochain, Central Lechera Asturiana donnera le coup d’envoi de sa campagne de Noël « Le quatrième verre» dans le but d’accumuler le maximum de litres de lait à travers les réseaux sociaux et d’en faire don à l’organisation non gouvernementale Aldeas Infantiles SOS.

Nous espérons récolter environ 25 00 litres du début de la campagne, le 18 décembre à 14 heures, au 6 janvier 2020. L’idée part de la tradition de laisser, la nuit du 5 janvier, trois verres de lait pour les Rois Mages, et de cette façon en ajouter un de plus à travers le don pour les plus nécessiteux, les enfants et les familles assistés dans les programmes de prévention d’Aldeas Infantiles SOS.

La manière dont le nombre de litres augmente sera à travers les réseaux sociaux, car chaque commentaire, like, post partagé ou vidéo vue ajoutera un litre de lait à l’initiative :

  • Facebook :Commentaires, likes, posts partagés et vidéos vues.
  • Youtube: Vidéos vues, likes, favoris et commentaires.
  • Instagram: Likes et vidéos vues.

Grâce à cette initiative, Central lechera Asturiana confirme son engagement envers le développement d’activités qui favorisent une société avec une alimentation plus naturelle et saine, et sa collaboration et son soutien aux institutions de bienfaisance et aux ONG, notamment en période de Noël, où ses actions humanitaires s’accentuent.

À noter également sa collaboration avec la banque alimentaire des Asturies, à laquelle il a été remis, en septembre de cette année, 2 040 euros correspondant à la collecte de la vente du véritable « cachopo » des Asturies, préparé à base de viande bovine des Asturies et de fromage de Centra Lechera Asturiana, lors du 63e salon international d’échantillons des Asturies (FIDMA) 2019.

Les réseaux sociaux de Central Lechera Asturiana transforment des interactions en litres de lait pour Aldeas Infantiles SOS

  • La campagne « Le quatrième verre » démarre et sera active du 18 décembre au 6 janvier. Elle prétend faire un don de 25 000 litres de lait.
  • Des litres pourront être accumulés à travers les réseaux sociaux, et pour chaque commentaire, like, post partagé ou vidéo vue, un litre de lait sera rajouté à l’initiative

Le 18 décembre prochain, Central Lechera Asturiana donnera le coup d’envoi de sa campagne de Noël « Le quatrième verre» dans le but d’accumuler le maximum de litres de lait à travers les réseaux sociaux et d’en faire don à l’organisation non gouvernementale Aldeas Infantiles SOS.

Nous espérons récolter environ 25 00 litres du début de la campagne, le 18 décembre à 14 heures, au 6 janvier 2020. L’idée part de la tradition de laisser, la nuit du 5 janvier, trois verres de lait pour les Rois Mages, et de cette façon en ajouter un de plus à travers le don pour les plus nécessiteux, les enfants et les familles assistés dans les programmes de prévention d’Aldeas Infantiles SOS.

La manière dont le nombre de litres augmente sera à travers les réseaux sociaux, car chaque commentaire, like, post partagé ou vidéo vue ajoutera un litre de lait à l’initiative :

  • Facebook :Commentaires, likes, posts partagés et vidéos vues.
  • Youtube: Vidéos vues, likes, favoris et commentaires.
  • Instagram: Likes et vidéos vues.

Grâce à cette initiative, Central lechera Asturiana confirme son engagement envers le développement d’activités qui favorisent une société avec une alimentation plus naturelle et saine, et sa collaboration et son soutien aux institutions de bienfaisance et aux ONG, notamment en période de Noël, où ses actions humanitaires s’accentuent.

À noter également sa collaboration avec la banque alimentaire des Asturies, à laquelle il a été remis, en septembre de cette année, 2 040 euros correspondant à la collecte de la vente du véritable « cachopo » des Asturies, préparé à base de viande bovine des Asturies et de fromage de Centra Lechera Asturiana, lors du 63e salon international d’échantillons des Asturies (FIDMA) 2019.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Blog

No tags here

4 Déc 2019
0

LEGO® et Central Lechera Asturiana annoncent une collaboration qui favorisera la connaissance sur la nutrition et le développement infantile

LEGO® et Central Lechera Asturiana annoncent une collaboration qui favorisera la connaissance sur la nutrition et le développement infantile

LEGO® et Central Lechera Asturiana, deux marques avec une vision semblable sur la croissance salutaire des plus petits, ont annoncé le début d’une collaboration qui favorisera la connaissance et la préservation des sources naturelles d’une alimentation saine et le développement intellectuel, créatif et physique des enfants.

Cette collaboration sera reflétée en différentes et intéressantes initiatives au cours de 2020, lesquelles feront connaître aux consommateurs les bontés de l’environnement où les produits de Central Lechera Asturiana sont créés, ainsi que leurs bénéfices pour la correcte nutrition de l’enfance. En même temps, les valeurs fondamentales de LEGO, si importantes pour le correct développement des enfants, seront favorisées, tels que le temps de jeu en famille, la résolution de conflits à partir d’une approche créative et l’apprentissage d’un point de vue imaginatif et amusant.

À cet effet, LEGO et Central Lechera Asturiana commenceront le mois de décembre en souhaitant de joyeuses fêtes de Noël à  tous les consommateurs d’une façon très spéciale : les briks de lait entier, demi-écrémé, écrémé et 0% auront une graphique de LEGO amusante et sur le sujet de Noël, avec quatre modèles différents, qui seront disponibles sur les linéaires des magasins à partir début décembre.

C’est une amusante carte de vœux qui, en plus, offrira la possibilité d’obtenir un grand cadeau à ce moment de l’année. Une promotion pour le consommateur sera mise en marche, laquelle va permettre de gagner cinq voyages à LEGOLAND lors de l’achat des packs de lait. Il s’agit d’un voyage pour toute la famille au premier parc à thème que la marque de jouets a ouvert au cours des dernières années, lequel se trouve à Billund (Danemark), commune où l’histoire de LEGO a commencé. Le voyage comprend le vol allée-retour, le séjour à LEGONLAND Resort, les billets d’entrée au parc et la visite à la LEGO House, une maison expérimentale de 12 000 mètres carrés avec 25 millions de briques LEGO.

Avec cette collaboration, toutes les deux marques cherchent à mettre en valeur et à transférer les principes et les valeurs leur permettant d’avoir une importante reconnaissance et réputation (selon l’Étude REPTRAK, LEGO occupe la seconde position dans la liste mondiale et Central Lechera Asturiana est la marque espagnole avec une meilleure réputation selon l’étude en Espagne) : le pari sur les produits naturels, la nutrition saine et le soin de l’environnement où Central Lechera Asturiana opère et l’approche de LEGO vers le développement de l’enfance au travers de dynamiques de jeu, ce qui stimule la créativité, une capacité qui accompagnera les enfants pendant les autres étapes de leur vie, en apportant des solutions aux problèmes et stimulant l’innovation et le développement d’une pensée critique, des aptitudes jugées vitales pour réussir dans le proche avenir.

LEGO® et Central Lechera Asturiana annoncent une collaboration qui favorisera la connaissance sur la nutrition et le développement infantile

LEGO® et Central Lechera Asturiana, deux marques avec une vision semblable sur la croissance salutaire des plus petits, ont annoncé le début d’une collaboration qui favorisera la connaissance et la préservation des sources naturelles d’une alimentation saine et le développement intellectuel, créatif et physique des enfants.

Cette collaboration sera reflétée en différentes et intéressantes initiatives au cours de 2020, lesquelles feront connaître aux consommateurs les bontés de l’environnement où les produits de Central Lechera Asturiana sont créés, ainsi que leurs bénéfices pour la correcte nutrition de l’enfance. En même temps, les valeurs fondamentales de LEGO, si importantes pour le correct développement des enfants, seront favorisées, tels que le temps de jeu en famille, la résolution de conflits à partir d’une approche créative et l’apprentissage d’un point de vue imaginatif et amusant.

À cet effet, LEGO et Central Lechera Asturiana commenceront le mois de décembre en souhaitant de joyeuses fêtes de Noël à  tous les consommateurs d’une façon très spéciale : les briks de lait entier, demi-écrémé, écrémé et 0% auront une graphique de LEGO amusante et sur le sujet de Noël, avec quatre modèles différents, qui seront disponibles sur les linéaires des magasins à partir début décembre.

C’est une amusante carte de vœux qui, en plus, offrira la possibilité d’obtenir un grand cadeau à ce moment de l’année. Une promotion pour le consommateur sera mise en marche, laquelle va permettre de gagner cinq voyages à LEGOLAND lors de l’achat des packs de lait. Il s’agit d’un voyage pour toute la famille au premier parc à thème que la marque de jouets a ouvert au cours des dernières années, lequel se trouve à Billund (Danemark), commune où l’histoire de LEGO a commencé. Le voyage comprend le vol allée-retour, le séjour à LEGONLAND Resort, les billets d’entrée au parc et la visite à la LEGO House, une maison expérimentale de 12 000 mètres carrés avec 25 millions de briques LEGO.

Avec cette collaboration, toutes les deux marques cherchent à mettre en valeur et à transférer les principes et les valeurs leur permettant d’avoir une importante reconnaissance et réputation (selon l’Étude REPTRAK, LEGO occupe la seconde position dans la liste mondiale et Central Lechera Asturiana est la marque espagnole avec une meilleure réputation selon l’étude en Espagne) : le pari sur les produits naturels, la nutrition saine et le soin de l’environnement où Central Lechera Asturiana opère et l’approche de LEGO vers le développement de l’enfance au travers de dynamiques de jeu, ce qui stimule la créativité, une capacité qui accompagnera les enfants pendant les autres étapes de leur vie, en apportant des solutions aux problèmes et stimulant l’innovation et le développement d’une pensée critique, des aptitudes jugées vitales pour réussir dans le proche avenir.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Blog

No tags here

3 Déc 2019
0

Le Président de la Région de Murcie inaugure le Centre de Recherche d’Entomo Agroindustrial, pionnier de l’utilisation d’insectes pour la bioconversion des déchets

Le Président de la Région de Murcie inaugure le Centre de Recherche d’Entomo Agroindustrial, pionnier de l’utilisation d’insectes pour la bioconversion des déchets

Le Président de la Région de Murcie, Fernando López Miras, a inauguré lundi dernier, 25 décembre, le Centre de recherche d’Entomo AgroIndustrial à Cehegín (Murcie) et il a visité ses installationsCette entreprise compte entre ses actionnaires sur Capsa Food, qui au mois de septembre a acquis 15% de celle-ci, en renforçant ainsi l’engagement de l’entreprise laitière envers l’environnement.

Lors de l’inauguration, le Président de la Région de Murcie a été accompagné par Diego Amores, Directeur d’Entomo Agroindustrial.

Installations soutenues par la Commission Européenne

Ce Centre de Recherche est pionnier en Europe et il est destiné à l’étude de l’utilisation d’insectes pour la bioconversion. Il compte sur une surface de 400 m2 et il est soutenu par la Commission Européenne et par des institutions scientifiques espagnoles.

Ces installations sont conçues pour réaliser une grande variété de validations de tout type de résidus industriels et, grâce à cela, on a pu créer des modèles appropriés de transfert technologique afin d’obtenir une grande variété de clients. En plus, ce centre permet d’expérimenter avec de nouvelles technologies pour optimiser les processus et générer de nouveaux systèmes de production.

À partir des études qui seront menés par le Centre de Recherche d’Entomo Agroindustrial, il sera possible d’industrialiser la production d’insectes de manière à ce qu’il soit possible de traiter les résidus organiques que nous créons et de les transformer en quelque chose de plus utile que tout simplement les déposer en déchetterie.

Il s’agit, en définitive, d’aider à transformer le monde via l’´écologie industrielle, avec l’implémentation de l’économie circulaire et de la bio-économie, en développant des projets industriels de production d’insectes afin de devenir une entreprise leader dans la valorisation de la matière organique au niveau mondial.

La mouche soldat noire, « agent de bioconversion »

Pour la transformation des déchets, Entomo compte sur une technologie qui se base sur l’application industrielle de la mouche soldat noire en tant qu’agent de conversion de la matière organique, en transformant la matière première à faible valeur ajoutée (bio-déchets) en matière première à forte valeur ajoutée. Cette espèce a été choisie dû à sa grande capacité de conversion d’une grande variété de déchets de différente sorte, grâce au fait qu’elle permet la production industrielle à densités très élevées et dû au fait qu’elle ne peut pas être considérée une invasion ni un insecte qui puisse avoir un impact négatif sur l’environnement.

Les insectes peuvent être alimentés de matière organique et créer ainsi des produits à haute qualité tels que protéines (pour l’emploi de fourrages et d’aliments), graisses (détergents, huiles industrielles), chitine (purification de l’eau, agriculture, industries chimiques, packaging et pharmaceutique) ou substrats ayant capacité de fertilisation.

Parmi les produits que cette nouvelle industrie peut générer, il faut souligner ceux destinés à l’industrie agroalimentaire (farine hydrolysée et graisses destinées à l’alimentation animale ou à compost écologique), à l’élevage ou à l’industrie pharmaceutique et cosmétique (les peptides avec activité antimicrobienne, le chitosane avec différentes fonctions ou les acides gras avec une capacité antibiotique), entre autres.

Il s’agit d’une technologie modelable qui peut être adaptée d’un restaurant à un supermarché ou à une centrale industrielle de transformation, telle que celle inaugurée à Cehegín.

ENTOMO AGROINDUSTRIAL est une entreprise fondée et dirigée par Diego Amores et une solide équipe scientifique, laquelle est accompagnée d’une équipe multidisciplinaire de professionnels, tous étant un référent dans leurs domaines de travail. Sa mission est de chercher des solutions industrielles pour le traitement de la matière organique en utilisant des insectes. ENTOMO offre une solution technologique dans le domaine de l’écologie industrielle, qui développe des projets industriels de production d’insectes permettant de créer de la valeur à partir de la matière organique (bio-déchets).

Entomo Agroindustrial a parmi ses récompenses : le Prix Génération, organisé par DELOITTE et la Fondation COTEC ; le Timbre PME Innovatrice, décerné par la Direction générale de la recherche du Ministère de la Science, de l’Innovation et des Universités ; le Prix Entrepreneur de l’année (Conseil régional de l’Emploi, de l’Entreprise, des Universités et de l’Environnement de Murcie) ; et le Prix Start- Up de l’année de l’Association des jeunes entrepreneurs de la Région de Murcie.

Le Président de la Région de Murcie inaugure le Centre de Recherche d’Entomo Agroindustrial, pionnier de l’utilisation d’insectes pour la bioconversion des déchets

Le Président de la Région de Murcie, Fernando López Miras, a inauguré lundi dernier, 25 décembre, le Centre de recherche d’Entomo AgroIndustrial à Cehegín (Murcie) et il a visité ses installationsCette entreprise compte entre ses actionnaires sur Capsa Food, qui au mois de septembre a acquis 15% de celle-ci, en renforçant ainsi l’engagement de l’entreprise laitière envers l’environnement.

Lors de l’inauguration, le Président de la Région de Murcie a été accompagné par Diego Amores, Directeur d’Entomo Agroindustrial.

Installations soutenues par la Commission Européenne

Ce Centre de Recherche est pionnier en Europe et il est destiné à l’étude de l’utilisation d’insectes pour la bioconversion. Il compte sur une surface de 400 m2 et il est soutenu par la Commission Européenne et par des institutions scientifiques espagnoles.

Ces installations sont conçues pour réaliser une grande variété de validations de tout type de résidus industriels et, grâce à cela, on a pu créer des modèles appropriés de transfert technologique afin d’obtenir une grande variété de clients. En plus, ce centre permet d’expérimenter avec de nouvelles technologies pour optimiser les processus et générer de nouveaux systèmes de production.

À partir des études qui seront menés par le Centre de Recherche d’Entomo Agroindustrial, il sera possible d’industrialiser la production d’insectes de manière à ce qu’il soit possible de traiter les résidus organiques que nous créons et de les transformer en quelque chose de plus utile que tout simplement les déposer en déchetterie.

Il s’agit, en définitive, d’aider à transformer le monde via l’´écologie industrielle, avec l’implémentation de l’économie circulaire et de la bio-économie, en développant des projets industriels de production d’insectes afin de devenir une entreprise leader dans la valorisation de la matière organique au niveau mondial.

La mouche soldat noire, « agent de bioconversion »

Pour la transformation des déchets, Entomo compte sur une technologie qui se base sur l’application industrielle de la mouche soldat noire en tant qu’agent de conversion de la matière organique, en transformant la matière première à faible valeur ajoutée (bio-déchets) en matière première à forte valeur ajoutée. Cette espèce a été choisie dû à sa grande capacité de conversion d’une grande variété de déchets de différente sorte, grâce au fait qu’elle permet la production industrielle à densités très élevées et dû au fait qu’elle ne peut pas être considérée une invasion ni un insecte qui puisse avoir un impact négatif sur l’environnement.

Les insectes peuvent être alimentés de matière organique et créer ainsi des produits à haute qualité tels que protéines (pour l’emploi de fourrages et d’aliments), graisses (détergents, huiles industrielles), chitine (purification de l’eau, agriculture, industries chimiques, packaging et pharmaceutique) ou substrats ayant capacité de fertilisation.

Parmi les produits que cette nouvelle industrie peut générer, il faut souligner ceux destinés à l’industrie agroalimentaire (farine hydrolysée et graisses destinées à l’alimentation animale ou à compost écologique), à l’élevage ou à l’industrie pharmaceutique et cosmétique (les peptides avec activité antimicrobienne, le chitosane avec différentes fonctions ou les acides gras avec une capacité antibiotique), entre autres.

Il s’agit d’une technologie modelable qui peut être adaptée d’un restaurant à un supermarché ou à une centrale industrielle de transformation, telle que celle inaugurée à Cehegín.

ENTOMO AGROINDUSTRIAL est une entreprise fondée et dirigée par Diego Amores et une solide équipe scientifique, laquelle est accompagnée d’une équipe multidisciplinaire de professionnels, tous étant un référent dans leurs domaines de travail. Sa mission est de chercher des solutions industrielles pour le traitement de la matière organique en utilisant des insectes. ENTOMO offre une solution technologique dans le domaine de l’écologie industrielle, qui développe des projets industriels de production d’insectes permettant de créer de la valeur à partir de la matière organique (bio-déchets).

Entomo Agroindustrial a parmi ses récompenses : le Prix Génération, organisé par DELOITTE et la Fondation COTEC ; le Timbre PME Innovatrice, décerné par la Direction générale de la recherche du Ministère de la Science, de l’Innovation et des Universités ; le Prix Entrepreneur de l’année (Conseil régional de l’Emploi, de l’Entreprise, des Universités et de l’Environnement de Murcie) ; et le Prix Start- Up de l’année de l’Association des jeunes entrepreneurs de la Région de Murcie.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Blog

No tags here

21 Nov 2019
0

CAPSA FOOD s’allie à Nortpalet pour fabriquer des palettes en plastique avec des déchets recyclables

CAPSA FOOD s’allie à Nortpalet pour fabriquer des palettes en plastique avec des déchets recyclables

  • Grâce à cet accord, les deux entreprises développent une chaîne durable de recyclage reflétant leur engagement envers l’économie circulaire
  • CAPSA FOOD a réduit de 27 % la production de ses déchets et a réussi à en transformer 96 % en ressources en générant des carburants d’origine renouvelable, des fertilisants et de nouveaux matériaux.

CAPSA FOOD et Nortpalet, entreprise leader de fabrication de palettes en plastique, se sont alliés pour transformer les déchets de la production des bouteilles en plastique 100 % recyclable en palettes durables, qu’elles utiliseront pour transférer leurs produits vers les points de consommation.

Par ailleurs, ces palettes sont réutilisables et dans le cas de CAPSA, elles sont renvoyées vides aux usines pour être réutilisées par un centre intermédiaire, ce qui entraîne une économie de carburants et d’émissions de CO2 associées.

Dans le cadre de son engagement envers le soin de l’environnement et la protection du milieu naturel, la compagnie laitière travaille sur le développement d’une économie circulaire, où les déchets se transforment en nouvelles sources de ressources, en évitant le gaspillage et en progressant vers son objectif d’atteindre zéro déchet.

De cette manière, l’entreprise des Asturies réussit à développer doublement cette économie circulaire car non seulement elle évite des déchets, mais elle contribue également à mitiger le changement climatique.

Une transformation de 96 % des déchets produits

Ces dernières années, CAPSA FOOD a réduit de 27 % la production de ses déchets et a réussi à en transformer 96 % en nouvelles ressources en générant des combustibles d’origine renouvelable, des fertilisants, ainsi que de nouveaux matériaux… et même des solutions à haute valeur ajoutée pour d’autres procédés industriels et pharmaceutiques, à travers sa participation à l’actionnariat de l’entreprise technologique Entomo Agroindustrial.

Par ailleurs, le matériau des palettes est recyclé à la fin de leur longue vie utile, en les réutilisant pour la production de nouvelles palettes en plastique avec des propriétés identiques aux originaux.

En raison du long cycle de vie de ce type de supports, la grande majorité du matériau utilisé provient d’autres applications, notamment d’emballages, et il faut souligner que le matériau employé pour des applications de conditionnement subit de nombreux contrôles à son origine et garantit d’excellentes propriétés. Cela entraîne une chaîne durable de recyclage avec un long cycle de vie.

CAPSA FOOD s’allie à Nortpalet pour fabriquer des palettes en plastique avec des déchets recyclables

  • Grâce à cet accord, les deux entreprises développent une chaîne durable de recyclage reflétant leur engagement envers l’économie circulaire
  • CAPSA FOOD a réduit de 27 % la production de ses déchets et a réussi à en transformer 96 % en ressources en générant des carburants d’origine renouvelable, des fertilisants et de nouveaux matériaux.

CAPSA FOOD et Nortpalet, entreprise leader de fabrication de palettes en plastique, se sont alliés pour transformer les déchets de la production des bouteilles en plastique 100 % recyclable en palettes durables, qu’elles utiliseront pour transférer leurs produits vers les points de consommation.

Par ailleurs, ces palettes sont réutilisables et dans le cas de CAPSA, elles sont renvoyées vides aux usines pour être réutilisées par un centre intermédiaire, ce qui entraîne une économie de carburants et d’émissions de CO2 associées.

Dans le cadre de son engagement envers le soin de l’environnement et la protection du milieu naturel, la compagnie laitière travaille sur le développement d’une économie circulaire, où les déchets se transforment en nouvelles sources de ressources, en évitant le gaspillage et en progressant vers son objectif d’atteindre zéro déchet.

De cette manière, l’entreprise des Asturies réussit à développer doublement cette économie circulaire car non seulement elle évite des déchets, mais elle contribue également à mitiger le changement climatique.

Une transformation de 96 % des déchets produits

Ces dernières années, CAPSA FOOD a réduit de 27 % la production de ses déchets et a réussi à en transformer 96 % en nouvelles ressources en générant des combustibles d’origine renouvelable, des fertilisants, ainsi que de nouveaux matériaux… et même des solutions à haute valeur ajoutée pour d’autres procédés industriels et pharmaceutiques, à travers sa participation à l’actionnariat de l’entreprise technologique Entomo Agroindustrial.

Par ailleurs, le matériau des palettes est recyclé à la fin de leur longue vie utile, en les réutilisant pour la production de nouvelles palettes en plastique avec des propriétés identiques aux originaux.

En raison du long cycle de vie de ce type de supports, la grande majorité du matériau utilisé provient d’autres applications, notamment d’emballages, et il faut souligner que le matériau employé pour des applications de conditionnement subit de nombreux contrôles à son origine et garantit d’excellentes propriétés. Cela entraîne une chaîne durable de recyclage avec un long cycle de vie.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Blog

No tags here

8 Oct 2019
0

CAPSA FOOD MET EN MARCHE CAPSA V.I.D.A, SON NOUVEAU Véhicule D’Ivestissement POUR LE Développement DE L’Alimentación DU FUTUR

CAPSA FOOD MET EN MARCHE CAPSA V.I.D.A, SON NOUVEAU Véhicule D’Ivestissement POUR LE Développement DE L’Alimentación DU FUTUR

  • À travers la collaboration avec le talent, la compagnie aspire à jouer un rôle important dans l’alimentation saine du futur, personnalisée pour le consommateur à tout moment et durable avec l’utilisation des ressources.
  • Le projet sera doté d’un budget d’investissement de 5 millions d’euros

Granda, Siero, le 1er octobre 2019

CAPSA FOOD met en marche CAPSA V.I.D.A (Véhicule d’investissement pour le développement de l’alimentation), un projet qui consolide l’engagement de la compagnie envers l’innovation. À travers cette initiative, la compagnie laitière resserrera encore sa collaboration avec le talent et le savoir externe pour continuer d’être appropriée dans l’alimentation saine de l’avenir, à travers des solutions personnalisées pour le consommateur à chaque moment, des solutions durables dans l’utilisation des ressources.

Ce projet s’s’inscrit dans le cadre de la stratégie de RSE de l’entreprise et conformément à son intention d’assurer l’avenir au partenaire éleveur en proposant des produits naturels et des solutions qui améliorent la santé et la qualité de vie des personnes, dans un environnement durable.

Au cours des dernières années, la compagnie a réalisé des investissements en vue de cet objectif. Fin 2018, elle entrait dans l’actionnariat de RAW SUPERDRINK, premier isotonique du marché à l’échelle globale, en faisant sa première incursion hors du marché laitier. Cette même année, elle a également signé un accord avec CANTABRIA LABS pour développer et commercialiser de nouvelles formules alimentaires dans le créneau pharmacie, lequel a permis le développement conjoint de la ligne NMCLA qui comprend différents régimes liquides complets dirigés à des personnes nécessitant plus de nutriments. Début 2019, l’INSTITUT LECHERA ASTURIANA POUR LA NUTRITION PERSONNALISÉE a vu le jour avec son projet « 39ytú » (39 et toi) basé sur la recommandation nutritionnelle de précision suite à la réalisation d’un test du microbiome. Il s’agit d’un autre projet que CAPSA FOOD a réalisé cette année a été la création de SAN ANTONIO BIOTICS en collaboration avec l’Université catholique de Murcie. Il a pour objectif de faire des recherches sur les probiotiques fonctionnels conçus pour différentes situations cliniques, préventives et thérapeutiques liées au microbiote et au microbiomeCAPSA FOOD est entré récemment dans l’actionnariat d’ENTOMO AGROINDUSTRIAL, un projet conjoint qui permettra de transformer des déchets industriels pour les réintégrer à l’économie en tant qu’ingrédients d’alimentation animale. De plus, en cette période, elle a lancé ASANA BIO, sa marque d’alimentation écologique. Il est également important de souligner le pari de l’entreprise pour l’alimentation saine du fait qu’elle élimine des additifs E artificiels dans tous les produits de la marque Central Lechera Asturiana.

En ce sens, au cours des trois derniers exercices, CAPSA FOOD a investi plus de 15 millions d’euros, entre les projets de RDI et les investissement de capital détaillés précédemment. Dans le but de mettre en évidence des opportunités d’affaires et d’investir dans des start-up, CAPSA V.I.D.A. sera doté d’un budget initial de 5 millions d’euros pour les 5 prochaines années.

À travers ce nouveau projet, qui s’appuiera sur la collaboration de groupes de recherche, de technologues, d’investisseurs spécialisés et d’un autre type de partenariats d’entreprises, il s’ouvre un chemin de recherche à travers la science et la technologie, en créant une plateforme qui aidera la compagnie à construire une meilleure alimentation pour toutes les personnes, en optimisant les ressources employées pour réduire leur impact sur l’environnement.

De gauche à droite, José Armando Tellado (P.D.G. de CAPSA FOOD), Eva Pando (P.D.G. de l'IDEPA), Borja Sanchez (Conseiller en Science, Innovation et Université du Gouvernement de la Principauté des Asturies) et Ruben Hidalgo (Directeur des Écosystèmes d'innovation et entrepreneuriat de CAPSA FOOD).
Ruben Hidalgo (Directeur des Écosystèmes d'innovation et entrepreneuriat de CAPSA FOOD).

CAPSA FOOD MET EN MARCHE CAPSA V.I.D.A, SON NOUVEAU Véhicule D’Ivestissement POUR LE Développement DE L’Alimentación DU FUTUR

  • À travers la collaboration avec le talent, la compagnie aspire à jouer un rôle important dans l’alimentation saine du futur, personnalisée pour le consommateur à tout moment et durable avec l’utilisation des ressources.
  • Le projet sera doté d’un budget d’investissement de 5 millions d’euros

Granda, Siero, le 1er octobre 2019

CAPSA FOOD met en marche CAPSA V.I.D.A (Véhicule d’investissement pour le développement de l’alimentation), un projet qui consolide l’engagement de la compagnie envers l’innovation. À travers cette initiative, la compagnie laitière resserrera encore sa collaboration avec le talent et le savoir externe pour continuer d’être appropriée dans l’alimentation saine de l’avenir, à travers des solutions personnalisées pour le consommateur à chaque moment, des solutions durables dans l’utilisation des ressources.

Ce projet s’s’inscrit dans le cadre de la stratégie de RSE de l’entreprise et conformément à son intention d’assurer l’avenir au partenaire éleveur en proposant des produits naturels et des solutions qui améliorent la santé et la qualité de vie des personnes, dans un environnement durable.

Au cours des dernières années, la compagnie a réalisé des investissements en vue de cet objectif. Fin 2018, elle entrait dans l’actionnariat de RAW SUPERDRINK, premier isotonique du marché à l’échelle globale, en faisant sa première incursion hors du marché laitier. Cette même année, elle a également signé un accord avec CANTABRIA LABS pour développer et commercialiser de nouvelles formules alimentaires dans le créneau pharmacie, lequel a permis le développement conjoint de la ligne NMCLA qui comprend différents régimes liquides complets dirigés à des personnes nécessitant plus de nutriments. Début 2019, l’INSTITUT LECHERA ASTURIANA POUR LA NUTRITION PERSONNALISÉE a vu le jour avec son projet « 39ytú » (39 et toi) basé sur la recommandation nutritionnelle de précision suite à la réalisation d’un test du microbiome. Il s’agit d’un autre projet que CAPSA FOOD a réalisé cette année a été la création de SAN ANTONIO BIOTICS en collaboration avec l’Université catholique de Murcie. Il a pour objectif de faire des recherches sur les probiotiques fonctionnels conçus pour différentes situations cliniques, préventives et thérapeutiques liées au microbiote et au microbiomeCAPSA FOOD est entré récemment dans l’actionnariat d’ENTOMO AGROINDUSTRIAL, un projet conjoint qui permettra de transformer des déchets industriels pour les réintégrer à l’économie en tant qu’ingrédients d’alimentation animale. De plus, en cette période, elle a lancé ASANA BIO, sa marque d’alimentation écologique. Il est également important de souligner le pari de l’entreprise pour l’alimentation saine du fait qu’elle élimine des additifs E artificiels dans tous les produits de la marque Central Lechera Asturiana.

En ce sens, au cours des trois derniers exercices, CAPSA FOOD a investi plus de 15 millions d’euros, entre les projets de RDI et les investissement de capital détaillés précédemment. Dans le but de mettre en évidence des opportunités d’affaires et d’investir dans des start-up, CAPSA V.I.D.A. sera doté d’un budget initial de 5 millions d’euros pour les 5 prochaines années.

À travers ce nouveau projet, qui s’appuiera sur la collaboration de groupes de recherche, de technologues, d’investisseurs spécialisés et d’un autre type de partenariats d’entreprises, il s’ouvre un chemin de recherche à travers la science et la technologie, en créant une plateforme qui aidera la compagnie à construire une meilleure alimentation pour toutes les personnes, en optimisant les ressources employées pour réduire leur impact sur l’environnement.

De gauche à droite, José Armando Tellado (P.D.G. de CAPSA FOOD), Eva Pando (P.D.G. de l'IDEPA), Borja Sanchez (Conseiller en Science, Innovation et Université du Gouvernement de la Principauté des Asturies) et Ruben Hidalgo (Directeur des Écosystèmes d'innovation et entrepreneuriat de CAPSA FOOD).
Ruben Hidalgo (Directeur des Écosystèmes d'innovation et entrepreneuriat de CAPSA FOOD).
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Blog

No tags here

2 Oct 2019
0

CAPSA FOOD MISE SUR LES INSECTES POUR PRENDRE SOIN DE L’ENVIRONNEMENT

CAPSA FOOD MISE SUR LES INSECTES POUR PRENDRE SOIN DE L’ENVIRONNEMENT

  • La compagnie laitière achète 15 % des parts d’ENTOMO AGRINDUSTRIAL.
  • Par ailleurs, fruit de cette participation, CAPSA mettra en marche un projet unique dans le secteur laitier espagnol qui lui permettra de transformer ses déchets organiques pour les intégrer de nouveau à l’économie en leur donnant une utilisation durable rentable (économie circulaire)

Granda, 26 septembre 2019

CAPSA FOOD a acquis 15 % des parts d’ENTOMO AGROINDUSTRIAL, une entreprise qui est à l’avant-garde technologique dans le domaine de l’économie circulaireRéduire les déchets pour les transformer en produits de haute valeur ajoutée et ainsi mitiger son impact sur l’environnement est l’un des grands défis d’entreprise du XXIe sièclesur lequel CAPSA FOOD travaille avec l’engagement maximal.

ENTOMO AGROINDUSTRIAL est une entreprise fondée et dirigée par Diego Amores et une équipe scientifique, qu’accompagnent également une équipe multidisciplinaire de professionnels, qui sont tous des référents dans leurs domaines de travail. Sa mission est de chercher des solutions industrielles pour le traitement de matière organique en utilisant des insectes. ENTOMO offre une solution technologique dans le domaine de l’écologie industrielle, qui développe des projets industriels de production d’insectes permettant de créer de la valeur à partir de la matière organique.

Sa technologie se base sur l’application industrielle de la mouche soldat noire. À travers sa production, grâce à des processus vérifiés, ENTOMO offre une haute capacité de conversion d’une grande variété de biodéchets. Ces processus permettent de transformer des matières premières à basse valeur ajoutée (biodéchets) en matières premières à haute valeur ajoutée. Parmi les produits que peut générer cette nouvelle industrie, ils séparent ceux destinés à l’industrie pharmaceutique et cosmétique (les peptides avec activité antimicrobienne, le chitosane avec différentes fonctions, ou les acides gras avec une capacité antibiotique), à l’industrie agro-alimentaire (la farine hydrolysée et les graisses destinées à l’alimentation animale, compost écologique) et l’élevage, entre autres. Il s’agit d’une technologie modelable qui peut être adaptée d’un restaurant à un supermarché ou à une centrale industrielle de transformation.

ENTOMO AGROINDUSTRIAL projette dans l’immédiat d’ouvrir le premier Centre de recherche européen pour l’étude de l’usage d’insectes en tant que « bioconverseurs ». Il s’agit d’une installation de 400 m2 avec un investissement de 500 000 € qui débutera ses activités en octobre prochain à Cehegín (Murcie), avalisée par la Commission européenne et par des institutions scientifiques espagnoles. Ce centre est conçu pour mener à bien une grande variété de validations de tout type de déchets industriels, et grâce à cela, créer des modèles appropriés de transfert technologique pour une large variété de clients. Ce centre permet également d’expérimenter avec de nouvelles technologies pour optimiser des processus et générer de nouveaux systèmes de production.

En ce sens, CAPSA FOOD, en plus de prendre une participation détenue, elle développera conjointement à ENTOMO un projet technologique et industriel pour transformer ses déchets et les réintégrer dans l’économie, en leur donnant de la valeur et en diminuant ainsi l’impact sur l’environnement.

Récemment, ENTOMO AGROINDUSTRIAL et SEMILLA Ipstar, membre de transfert de technologie de MELiSSA, un consortium international de recherche spatiale dirigée par l’Agence spatiale européenne, travaillent ensemble pour accélérer la transition envers une société circulaire en développant des technologies conçues pour des missions spatiales.

Par ailleurs, ils ont mis en marche le projet collaboratif FlyCycle qui leur permettra de porter la technologie en Colombie et en Inde dans le but principal de mettre en application un système capable de traiter différents déchets organiques produits dans les villes et les industries d’Amérique du Sud et d’Asie. Des stratégies de collaboration ont été établies avec des organismes gouvernementaux, des centres de recherche et des entreprises privées, pour apporter des outils alternatifs pour le traitement de la matière organique urbaine qui est générée dans ces pays, en améliorant ses stratégies de gestion de déchets.

ENTOMO AGROINDUSTRIAL, a parmi ses récompenses le prix Generacció organisé par DELOITTE et la fondation COTEC, le label PME Innovatrice, décerné par la Direction générale de recherche du ministère des Sciences, de l’Innovation et des Universités, le prix Entrepreneurs de l’Année (Conseil de l’Emploi, les Universités et l’Environnement de Murcie) et le prix Start-up de l’année de l’association Jeunes entrepreneurs de la Région de Murcie.

CAPSA FOOD MISE SUR LES INSECTES POUR PRENDRE SOIN DE L’ENVIRONNEMENT

  • La compagnie laitière achète 15 % des parts d’ENTOMO AGRINDUSTRIAL.
  • Par ailleurs, fruit de cette participation, CAPSA mettra en marche un projet unique dans le secteur laitier espagnol qui lui permettra de transformer ses déchets organiques pour les intégrer de nouveau à l’économie en leur donnant une utilisation durable rentable (économie circulaire)

Granda, 26 septembre 2019

CAPSA FOOD a acquis 15 % des parts d’ENTOMO AGROINDUSTRIAL, une entreprise qui est à l’avant-garde technologique dans le domaine de l’économie circulaireRéduire les déchets pour les transformer en produits de haute valeur ajoutée et ainsi mitiger son impact sur l’environnement est l’un des grands défis d’entreprise du XXIe sièclesur lequel CAPSA FOOD travaille avec l’engagement maximal.

ENTOMO AGROINDUSTRIAL est une entreprise fondée et dirigée par Diego Amores et une équipe scientifique, qu’accompagnent également une équipe multidisciplinaire de professionnels, qui sont tous des référents dans leurs domaines de travail. Sa mission est de chercher des solutions industrielles pour le traitement de matière organique en utilisant des insectes. ENTOMO offre une solution technologique dans le domaine de l’écologie industrielle, qui développe des projets industriels de production d’insectes permettant de créer de la valeur à partir de la matière organique.

Sa technologie se base sur l’application industrielle de la mouche soldat noire. À travers sa production, grâce à des processus vérifiés, ENTOMO offre une haute capacité de conversion d’une grande variété de biodéchets. Ces processus permettent de transformer des matières premières à basse valeur ajoutée (biodéchets) en matières premières à haute valeur ajoutée. Parmi les produits que peut générer cette nouvelle industrie, ils séparent ceux destinés à l’industrie pharmaceutique et cosmétique (les peptides avec activité antimicrobienne, le chitosane avec différentes fonctions, ou les acides gras avec une capacité antibiotique), à l’industrie agro-alimentaire (la farine hydrolysée et les graisses destinées à l’alimentation animale, compost écologique) et l’élevage, entre autres. Il s’agit d’une technologie modelable qui peut être adaptée d’un restaurant à un supermarché ou à une centrale industrielle de transformation.

ENTOMO AGROINDUSTRIAL projette dans l’immédiat d’ouvrir le premier Centre de recherche européen pour l’étude de l’usage d’insectes en tant que « bioconverseurs ». Il s’agit d’une installation de 400 m2 avec un investissement de 500 000 € qui débutera ses activités en octobre prochain à Cehegín (Murcie), avalisée par la Commission européenne et par des institutions scientifiques espagnoles. Ce centre est conçu pour mener à bien une grande variété de validations de tout type de déchets industriels, et grâce à cela, créer des modèles appropriés de transfert technologique pour une large variété de clients. Ce centre permet également d’expérimenter avec de nouvelles technologies pour optimiser des processus et générer de nouveaux systèmes de production.

En ce sens, CAPSA FOOD, en plus de prendre une participation détenue, elle développera conjointement à ENTOMO un projet technologique et industriel pour transformer ses déchets et les réintégrer dans l’économie, en leur donnant de la valeur et en diminuant ainsi l’impact sur l’environnement.

Récemment, ENTOMO AGROINDUSTRIAL et SEMILLA Ipstar, membre de transfert de technologie de MELiSSA, un consortium international de recherche spatiale dirigée par l’Agence spatiale européenne, travaillent ensemble pour accélérer la transition envers une société circulaire en développant des technologies conçues pour des missions spatiales.

Par ailleurs, ils ont mis en marche le projet collaboratif FlyCycle qui leur permettra de porter la technologie en Colombie et en Inde dans le but principal de mettre en application un système capable de traiter différents déchets organiques produits dans les villes et les industries d’Amérique du Sud et d’Asie. Des stratégies de collaboration ont été établies avec des organismes gouvernementaux, des centres de recherche et des entreprises privées, pour apporter des outils alternatifs pour le traitement de la matière organique urbaine qui est générée dans ces pays, en améliorant ses stratégies de gestion de déchets.

ENTOMO AGROINDUSTRIAL, a parmi ses récompenses le prix Generacció organisé par DELOITTE et la fondation COTEC, le label PME Innovatrice, décerné par la Direction générale de recherche du ministère des Sciences, de l’Innovation et des Universités, le prix Entrepreneurs de l’Année (Conseil de l’Emploi, les Universités et l’Environnement de Murcie) et le prix Start-up de l’année de l’association Jeunes entrepreneurs de la Région de Murcie.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Blog

No tags here

6 Sep 2019
0

CAPSA FOOD INTÈGRE RUBEN HIDALGO POUR DIRIGER L’ÉCOSYSTÈME D’INNOVATION ET D’ENTREPREUNARIAT DANS LE BUT DE CONSTRUIRE DES SOLUTIONS ET DES SERVICES DANS LE SECTEUR DU BIEN-ÊTRE ET DE LA SANTÉ

CAPSA FOOD INTÈGRE RUBEN HIDALGO POUR DIRIGER L’ÉCOSYSTÈME D’INNOVATION ET D’ENTREPREUNARIAT DANS LE BUT DE CONSTRUIRE DES SOLUTIONS ET DES SERVICES DANS LE SECTEUR DU BIEN-ÊTRE ET DE LA SANTÉ

Le changement dans la mentalité des consommateurs à l’échelle mondiale, motivé par l’alimentation et l’impact de celle-ci sur la santé et sur la planète, joint à l’intention de la compagnie de proposer des produits naturels et des services pour améliorer la santé et la qualité de vie des personnes, ont poussé CAPSA FOOD à avancer d’un pas dans sa stratégie en créant son propre écosystème d’innovation et d’entrepreneuriat qui sera dirigé par Ruben Hidalgo qui intègre la compagnie en tant que directeur des écosystèmes d’innovation et d’entrepreneuriat. Ingénieur chimique spécialisé en organisation et processus, il a été directeur du Parc scientifique technologique et de GIJON IMPULSA (Centro Municipal de Empresas de Gijón, S.A.) pendant ces dernières années. Il collabore également avec la fondation Cotec pour l’innovation et avec l’Advanced Leadership Foundation.

L’objectif de ce nouveau projet, qui sera présenté cet automne, consistera à participer à une nouvelle génération d’aliments et de services de nutrition améliorant le bien-être et la santé par le biais de la biotechnologie et de la science.

Par ailleurs, fidèle à son engagement envers les Asturies, CAPSA FOOD avancera d’un pas dans la relation avec les agents asturiens impliqués dans des projets de recherche, d’innovation et d’entrepreneuriat pour trouver de nouveaux créneaux de construction de valeur à travers la collaboration et l’innovation ouverte.

Aux dires de José Armando Tellado, P.D.G. de la compagnie : « CAPSA regarde vers 2030 en pensant comment va être l’alimentation dont les personnes auront besoin, comment nous allons acquérir les nutriments dont nous avons besoin et par le biais de quels aliments, dans quel format et sous quelles expériences. Ce sera un voyage extraordinaire où nous chercherons la construction de valeur non seulement pour l’entreprise, mais également pour l’ensemble de la société en général et des Asturies en particulier, qui sera dirigé par Ruben Hidalgo.”

CAPSA FOOD INTÈGRE RUBEN HIDALGO POUR DIRIGER L’ÉCOSYSTÈME D’INNOVATION ET D’ENTREPREUNARIAT DANS LE BUT DE CONSTRUIRE DES SOLUTIONS ET DES SERVICES DANS LE SECTEUR DU BIEN-ÊTRE ET DE LA SANTÉ

Le changement dans la mentalité des consommateurs à l’échelle mondiale, motivé par l’alimentation et l’impact de celle-ci sur la santé et sur la planète, joint à l’intention de la compagnie de proposer des produits naturels et des services pour améliorer la santé et la qualité de vie des personnes, ont poussé CAPSA FOOD à avancer d’un pas dans sa stratégie en créant son propre écosystème d’innovation et d’entrepreneuriat qui sera dirigé par Ruben Hidalgo qui intègre la compagnie en tant que directeur des écosystèmes d’innovation et d’entrepreneuriat. Ingénieur chimique spécialisé en organisation et processus, il a été directeur du Parc scientifique technologique et de GIJON IMPULSA (Centro Municipal de Empresas de Gijón, S.A.) pendant ces dernières années. Il collabore également avec la fondation Cotec pour l’innovation et avec l’Advanced Leadership Foundation.

L’objectif de ce nouveau projet, qui sera présenté cet automne, consistera à participer à une nouvelle génération d’aliments et de services de nutrition améliorant le bien-être et la santé par le biais de la biotechnologie et de la science.

Par ailleurs, fidèle à son engagement envers les Asturies, CAPSA FOOD avancera d’un pas dans la relation avec les agents asturiens impliqués dans des projets de recherche, d’innovation et d’entrepreneuriat pour trouver de nouveaux créneaux de construction de valeur à travers la collaboration et l’innovation ouverte.

Aux dires de José Armando Tellado, P.D.G. de la compagnie : « CAPSA regarde vers 2030 en pensant comment va être l’alimentation dont les personnes auront besoin, comment nous allons acquérir les nutriments dont nous avons besoin et par le biais de quels aliments, dans quel format et sous quelles expériences. Ce sera un voyage extraordinaire où nous chercherons la construction de valeur non seulement pour l’entreprise, mais également pour l’ensemble de la société en général et des Asturies en particulier, qui sera dirigé par Ruben Hidalgo.”

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Blog, Sin categoría @fr

No tags here

5 Août 2019
0

Capsa Food, première grande entreprise qui sera accréditée avec l’Empreinte Fiscale de la fondation Knowcosters

Capsa Food, première grande entreprise qui sera accréditée avec l’Empreinte Fiscale de la fondation Knowcosters

Le distinctif informe du pays où les entreprises paient leurs impôts, en rendant visible leur transparence et leur engagement fiscal auprès de l’État où elles opèrent.  Plus de 100 entreprises ont déjà cette marque

Oviedo, le 31 juillet. L’entreprise alimentaire Peñasanta (Capsa Food), qui regroupe entre autres marques Central Lechera Asturiana, Larsa et Innova Food, utilisera l’Empreinte Fiscale  (EF) de la fondation Knowcosters (http://www.knowcosters.org), la marque qui certifie transparence et engagement en matière de fiscalité, suite à la convention de collaboration signée entre les deux organisations.

Miguel Conde-Lobato, fundador de la Fundación Knowcosters, y Charo Suárez, directora de Finanzas de Capsa Food.

L’Empreinte Fiscale est un distinctif qui informe que les entreprises paient leurs impôts (TVA et Impôt sur les sociétés) dans le lieu d’origine des produits qu’elles fabriquent, et la fondation Knowcosters le cède gratuitement à la seule condition que les données apportées par les entreprises qui le demandent soient véridiques.

Miguel Conde-Lobato, fondateur de la fondation Knowcosters, et Charo Suárez, directrice financière de Capsa, ont été les personnes chargées de conclure l’accord au siège central de Capsa, à Oviedo. Après l’acte, Conde-Lobato a assuré que la convention est très importante pour la fondation Knowcosters car « c’est la première grande entreprise qui certifie avec notre label sa politique de transparence et d’engagement avec les consommateurs, auxquels elle fait savoir où elle paie ses impôts », a souligné le créateur de l’organisme à but non lucratif.

De son côté, Charo Suárez a fait remarqué que l’usage de l’Empreinte Fiscale confirme, une fois de plus « le pari de Capsa Food pour la transparence et la durabilité ».

En vertu de cet accord, Capsa utilisera l’Empreinte Fiscale et son logo ira s’ajouter à la liste de plus de 100 entreprises qui utilisent déjà ce distinctif qui garantit leur engagement envers le système fiscal du pays où elles opèrent.

À propos de la fondation Knowcosters

La fondation Knowcosters s’est constituée en 2013 pour contribuer à ce que la société connaisse et apprécie les bonnes pratiques sociales et environnementales et ce qui se cache parfois derrière un prix excessivement bas. Elle encourage les entreprises à utiliser des outils tels que l’e triple marquage et l’empreinte fiscale, qui donnent des informations sur le produit. Ce sont des distinctifs que la fondation cède gratuitement et qui informent de l’origine des produits et de l’endroit où ceux qui les fabriquent paient leurs impôts.

Son objectif n’est pas de sermonner ni de diaboliser, mais plutôt d’informer les citoyens en encourageant une consommation transformatrice, capable de changer la société en augmentant le niveau d’informations véridiques au moment de prendre une décision d’achat. L’organisme possède ses propres canaux de communication et en mars dernier, elle a élargi sa marge d’action avec le lancement de Knowcosters TV, et le programme Lorsque vous consommez, vous votez avec des interviews à des personnalités du monde culturel, social et des entreprises. Actuellement le président de la fondation Knowcosters est José Armando Tellado.

La fondation Knowcosters a donné lieu au mouvement Knowcosters,http://www.knowcosters.org/, qui propose de « consommer comme vous pensez » en connaissant les coûts visibles du produit et les coûts indirects, ceux qui ne se voient pas et que nous payons tous : coût bien-être et coût planète.

Capsa Food, première grande entreprise qui sera accréditée avec l’Empreinte Fiscale de la fondation Knowcosters

Le distinctif informe du pays où les entreprises paient leurs impôts, en rendant visible leur transparence et leur engagement fiscal auprès de l’État où elles opèrent.  Plus de 100 entreprises ont déjà cette marque

Oviedo, le 31 juillet. L’entreprise alimentaire Peñasanta (Capsa Food), qui regroupe entre autres marques Central Lechera Asturiana, Larsa et Innova Food, utilisera l’Empreinte Fiscale  (EF) de la fondation Knowcosters (http://www.knowcosters.org), la marque qui certifie transparence et engagement en matière de fiscalité, suite à la convention de collaboration signée entre les deux organisations.

Miguel Conde-Lobato, fundador de la Fundación Knowcosters, y Charo Suárez, directora de Finanzas de Capsa Food.

L’Empreinte Fiscale est un distinctif qui informe que les entreprises paient leurs impôts (TVA et Impôt sur les sociétés) dans le lieu d’origine des produits qu’elles fabriquent, et la fondation Knowcosters le cède gratuitement à la seule condition que les données apportées par les entreprises qui le demandent soient véridiques.

Miguel Conde-Lobato, fondateur de la fondation Knowcosters, et Charo Suárez, directrice financière de Capsa, ont été les personnes chargées de conclure l’accord au siège central de Capsa, à Oviedo. Après l’acte, Conde-Lobato a assuré que la convention est très importante pour la fondation Knowcosters car « c’est la première grande entreprise qui certifie avec notre label sa politique de transparence et d’engagement avec les consommateurs, auxquels elle fait savoir où elle paie ses impôts », a souligné le créateur de l’organisme à but non lucratif.

De son côté, Charo Suárez a fait remarqué que l’usage de l’Empreinte Fiscale confirme, une fois de plus « le pari de Capsa Food pour la transparence et la durabilité ».

En vertu de cet accord, Capsa utilisera l’Empreinte Fiscale et son logo ira s’ajouter à la liste de plus de 100 entreprises qui utilisent déjà ce distinctif qui garantit leur engagement envers le système fiscal du pays où elles opèrent.

À propos de la fondation Knowcosters

La fondation Knowcosters s’est constituée en 2013 pour contribuer à ce que la société connaisse et apprécie les bonnes pratiques sociales et environnementales et ce qui se cache parfois derrière un prix excessivement bas. Elle encourage les entreprises à utiliser des outils tels que l’e triple marquage et l’empreinte fiscale, qui donnent des informations sur le produit. Ce sont des distinctifs que la fondation cède gratuitement et qui informent de l’origine des produits et de l’endroit où ceux qui les fabriquent paient leurs impôts.

Son objectif n’est pas de sermonner ni de diaboliser, mais plutôt d’informer les citoyens en encourageant une consommation transformatrice, capable de changer la société en augmentant le niveau d’informations véridiques au moment de prendre une décision d’achat. L’organisme possède ses propres canaux de communication et en mars dernier, elle a élargi sa marge d’action avec le lancement de Knowcosters TV, et le programme Lorsque vous consommez, vous votez avec des interviews à des personnalités du monde culturel, social et des entreprises. Actuellement le président de la fondation Knowcosters est José Armando Tellado.

La fondation Knowcosters a donné lieu au mouvement Knowcosters,http://www.knowcosters.org/, qui propose de « consommer comme vous pensez » en connaissant les coûts visibles du produit et les coûts indirects, ceux qui ne se voient pas et que nous payons tous : coût bien-être et coût planète.

Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Blog, Sin categoría @fr

No tags here

30 Mai 2019
0

CAPSA FOOD ACCROÎT SES VENTES ET SES RÉSULTATS, GR CE À LA FORCE DE SES MARQUES ET À LA DIVERSIFICATION EN CANAUX ET GÉOGRAPHIES

CAPSA FOOD ACCROÎT SES VENTES ET SES RÉSULTATS, GR CE À LA FORCE DE SES MARQUES ET À LA DIVERSIFICATION EN CANAUX ET GÉOGRAPHIES

Le montant net du chiffre d’affaires augmente de 6,1 % en nous situant à 737,69 millions d’euros, avec un EBITDA de 45,05 millions d’euros et un BÉNÉFICE NET de 22,8 millions d’euros.

Les ventes en Espagne augmentent de 4 % par rapport à l’année précédente.

Les ventes hors de l’Espagne augmentent de plus de 14 %, le chiffre s’approchant des 58 millions d’euros.

Innova Food Ingredients, division d’ingrédients de CAPSA FOOD, augmente ses ventes de 9 %, dépassant ainsi les 100 millions d’euros de facturation.

CAPSA FOOD a payé à Central Lechera Asturiana SAT plus de 9 millions d’euros en concept de location de la marque et de dividendes. Par ailleurs, le prix d’achat du lait que CAPSA paie aux partenaires éleveurs de Central Lechera Asturiana SAT est 10,7 % au-dessus de la moyenne nationale.

Jeudi 30 mai 2019 – L’assemblée générale ordinaire d’actionnaires de CAPSA FOOD (Corporación Alimentaria Peñasanta S.A.) a approuvé les comptes annuels et présenté les résultats correspondant à l’année 2018.

CAPSA FOOD clôt le meilleur exercice de son histoire, avec un chiffre d’affaires de 737,69 millions d’euros (+6,1 % au-dessus de l’exercice précédent), un EBITDA de 45,06 millions d’euros (+ 20 % de plus qu’en 2017), et un bénéfice net de 22,8 millions d’euros, soit 51 % de plus qu’en 2017.

Cet exercice s’est achevé avec 928 529,14 millions de litres de lait collectés d’origine 100 % espagnole, ce qui suppose une augmentation de 1,5 % par rapport à 2017.

Dans le résultat de cet exercice, le bon comportement des marques sur le marché espagnol, ainsi que la diversification en affaires et géographies ont été la clé.
En ce qui concerne la grande consommation et les quotes-parts des première marques (Source : Nielsen), CAPSA FOOD présente des augmentations sur tous les marchés où elle opère (lait, crème fraîche, beurre et fromages). Sur le marché du lait liquide de 2018, elle présente une quote-part du marché en valeur de 16,1 % avec une évolution de 5,7 % par rapport à 2017. En crème fraîche, la quote-part de CAPSA FOOD est de 18,6 % (+10,1 % par rapport à l’année précédente), en beurre, elle a 26 %, soit 21 % de plus que l’exercice précédent et en fromage, elle augmente de 3,7 %.

La division de Food Service continue à s’accroître en nombre de clients qui sont servis par plus de 800 distributeurs, en incorporant aussi des produits de froid tels que des yaourts et des fromages, obtenant ainsi une facturation dans cet exercice qui dépasse les 136 millions d’euros, soit 5 % de plus que l’année précédente.

Les ventes en Espagne sur les marchés de grande consommation et de Food Service augmentent de 4 % par rapport à l’année précédente.
En ce qui concerne les ventes hors de l’Espagne, elles augmentent de 14 % en atteignant un chiffre de près de 58 millions d’euros, ce qui suppose près de 8 % du montant net du chiffre d’affaires.

L’Angloa, la France, la Grèce, le Cap Vert et les Seychelles sont les nouveaux pays où la société a commencé à opérer en 2018, ce qui suppose une présence actuelle dans environ 50 pays.

Innova Food Ingredients, division d’ingrédients de CAPSA FOOD, augmente ses ventes de 9 %, dépassant ainsi les 100 millions d’euros de facturation.

En ce qui concerne les nouveaux marchés en voie de développement, CAPSA a commencé différents projets au long de 2018. Au cours du premier trimestre de l’année, elle a lancé sur le marché ASANA, sa marque ÉCO, qui présente une évolution positive avec des croissances importantes depuis son implantation dans le créneau spécialisé écologique, où elle est déjà la deuxième marque du marché espagnol. Dans ce domaine de la diversification, CAPSA FOOD a également signé un accord de collaboration avec Nutrición Médica, de Cantabria Labs, pour développer et commercialiser de nouvelles formules dans le domaine de la nutrition clinique pour vente en pharmacies. De plus, fin 2018, la société laitière est entrée dans l’actionnariat de RAW SUPERDRINK avec une participation de 25 %, en faisant ainsi sa première incursion sur le marché de boissons hydratantes et isotoniques.

Au cours de 2018, la société a continué avec le développement de son plan stratégique 2015-2019, pour atteindre son objectif ; « Donner du futur au partenaire éleveur, en offrant des produits naturels et des services qui amélioreront la santé et la qualité de vie des personnes dans un environnement durable ». En ligne avec cet objectif de garantir le futur du partenaire éleveur et en agissant comme instrument de l’actionnaire, CAPSA FOOD a versé à Central Lechera Asturiana SAT plus de 9 millions d’euros en 2018, dont près de 3,4 millions d’euros sont en concept de location de la marque et 5,85 millions d’euros en dividendes provenant de l’exercice 2017, dans la politique de répartition de 50 % du bénéfice annuel de CAPSA FOOD. Par ailleurs, le prix d’achat du lait que CAPSA FOOD paie à Central Lechera Asturiana SAT est 10,7 % au-dessus de la moyenne nationale.
La nutrition unie à la solidarité en faveur de la société est également très importante pour CAPSA FOOD, c’est pourquoi au long de cet exercice, elle a donné plus de 110 000 Kg/L de produit à des organisations telles que le Banco de Alimentos (banque alimentaire), Ningún niño sin cenar (aucun enfant sans dîner, etc.

CAPSA FOOD (Central Lechera Asturiana, Larsa, ATO, Vega de Oro et Innova Food Ingredients) est la compagnie leader du marché laitier espagnol dont l’intention est de donner un avenir à l’éleveur partenaire en offrant des produits naturels et des services qui améliorent la santé et la qualité de vie des personnes, dans un environnement durable. Elle possède 6 centres de production répartis dans toute la géographie espagnole et donne un emploi direct à plus de 1 300 personnes avec une présence internationale dans plus de 50 pays.
En 2019, elle a été récompensée pour être l’entreprise d’alimentation avec la meilleure réputation d’Espagne selon l’étude REPTRAK de Reputation Institute. Par ailleurs, CAPSA FOOD est la première entreprise d’alimentation espagnole à avoir reçu le label d’excellence européenne 500+ décerné par la Fondation européenne pour la gestion de la qualité (EFQM) et le Club d’Excellence en gestion (CEG), ce qui implique que c’est une société bien gérée et un « modèle à suivre » à l’échelle nationale, qui innove sur le marché avec de nouveaux formats et de nouveaux produits avec des bénéfices fonctionnels, créant une ambiance de travail excellente pour le développement des professionnels.
Dans son souci pour la responsabilité sociale, elle appuie le secteur primaire et le monde rural, promeut la santé à travers la nutrition et les coutumes de vie saines, protège le milieu naturel en respectant l’environnement et continue d’être l’employeur exemplaire qu’elle est depuis sa fondation en tant qu’entreprise

CAPSA FOOD ACCROÎT SES VENTES ET SES RÉSULTATS, GR CE À LA FORCE DE SES MARQUES ET À LA DIVERSIFICATION EN CANAUX ET GÉOGRAPHIES

Le montant net du chiffre d’affaires augmente de 6,1 % en nous situant à 737,69 millions d’euros, avec un EBITDA de 45,05 millions d’euros et un BÉNÉFICE NET de 22,8 millions d’euros.

Les ventes en Espagne augmentent de 4 % par rapport à l’année précédente.

Les ventes hors de l’Espagne augmentent de plus de 14 %, le chiffre s’approchant des 58 millions d’euros.

Innova Food Ingredients, division d’ingrédients de CAPSA FOOD, augmente ses ventes de 9 %, dépassant ainsi les 100 millions d’euros de facturation.

CAPSA FOOD a payé à Central Lechera Asturiana SAT plus de 9 millions d’euros en concept de location de la marque et de dividendes. Par ailleurs, le prix d’achat du lait que CAPSA paie aux partenaires éleveurs de Central Lechera Asturiana SAT est 10,7 % au-dessus de la moyenne nationale.

Jeudi 30 mai 2019 – L’assemblée générale ordinaire d’actionnaires de CAPSA FOOD (Corporación Alimentaria Peñasanta S.A.) a approuvé les comptes annuels et présenté les résultats correspondant à l’année 2018.

CAPSA FOOD clôt le meilleur exercice de son histoire, avec un chiffre d’affaires de 737,69 millions d’euros (+6,1 % au-dessus de l’exercice précédent), un EBITDA de 45,06 millions d’euros (+ 20 % de plus qu’en 2017), et un bénéfice net de 22,8 millions d’euros, soit 51 % de plus qu’en 2017.

Cet exercice s’est achevé avec 928 529,14 millions de litres de lait collectés d’origine 100 % espagnole, ce qui suppose une augmentation de 1,5 % par rapport à 2017.

Dans le résultat de cet exercice, le bon comportement des marques sur le marché espagnol, ainsi que la diversification en affaires et géographies ont été la clé.
En ce qui concerne la grande consommation et les quotes-parts des première marques (Source : Nielsen), CAPSA FOOD présente des augmentations sur tous les marchés où elle opère (lait, crème fraîche, beurre et fromages). Sur le marché du lait liquide de 2018, elle présente une quote-part du marché en valeur de 16,1 % avec une évolution de 5,7 % par rapport à 2017. En crème fraîche, la quote-part de CAPSA FOOD est de 18,6 % (+10,1 % par rapport à l’année précédente), en beurre, elle a 26 %, soit 21 % de plus que l’exercice précédent et en fromage, elle augmente de 3,7 %.

La division de Food Service continue à s’accroître en nombre de clients qui sont servis par plus de 800 distributeurs, en incorporant aussi des produits de froid tels que des yaourts et des fromages, obtenant ainsi une facturation dans cet exercice qui dépasse les 136 millions d’euros, soit 5 % de plus que l’année précédente.

Les ventes en Espagne sur les marchés de grande consommation et de Food Service augmentent de 4 % par rapport à l’année précédente.
En ce qui concerne les ventes hors de l’Espagne, elles augmentent de 14 % en atteignant un chiffre de près de 58 millions d’euros, ce qui suppose près de 8 % du montant net du chiffre d’affaires.

L’Angloa, la France, la Grèce, le Cap Vert et les Seychelles sont les nouveaux pays où la société a commencé à opérer en 2018, ce qui suppose une présence actuelle dans environ 50 pays.

Innova Food Ingredients, division d’ingrédients de CAPSA FOOD, augmente ses ventes de 9 %, dépassant ainsi les 100 millions d’euros de facturation.

En ce qui concerne les nouveaux marchés en voie de développement, CAPSA a commencé différents projets au long de 2018. Au cours du premier trimestre de l’année, elle a lancé sur le marché ASANA, sa marque ÉCO, qui présente une évolution positive avec des croissances importantes depuis son implantation dans le créneau spécialisé écologique, où elle est déjà la deuxième marque du marché espagnol. Dans ce domaine de la diversification, CAPSA FOOD a également signé un accord de collaboration avec Nutrición Médica, de Cantabria Labs, pour développer et commercialiser de nouvelles formules dans le domaine de la nutrition clinique pour vente en pharmacies. De plus, fin 2018, la société laitière est entrée dans l’actionnariat de RAW SUPERDRINK avec une participation de 25 %, en faisant ainsi sa première incursion sur le marché de boissons hydratantes et isotoniques.

Au cours de 2018, la société a continué avec le développement de son plan stratégique 2015-2019, pour atteindre son objectif ; « Donner du futur au partenaire éleveur, en offrant des produits naturels et des services qui amélioreront la santé et la qualité de vie des personnes dans un environnement durable ». En ligne avec cet objectif de garantir le futur du partenaire éleveur et en agissant comme instrument de l’actionnaire, CAPSA FOOD a versé à Central Lechera Asturiana SAT plus de 9 millions d’euros en 2018, dont près de 3,4 millions d’euros sont en concept de location de la marque et 5,85 millions d’euros en dividendes provenant de l’exercice 2017, dans la politique de répartition de 50 % du bénéfice annuel de CAPSA FOOD. Par ailleurs, le prix d’achat du lait que CAPSA FOOD paie à Central Lechera Asturiana SAT est 10,7 % au-dessus de la moyenne nationale.
La nutrition unie à la solidarité en faveur de la société est également très importante pour CAPSA FOOD, c’est pourquoi au long de cet exercice, elle a donné plus de 110 000 Kg/L de produit à des organisations telles que le Banco de Alimentos (banque alimentaire), Ningún niño sin cenar (aucun enfant sans dîner, etc.

CAPSA FOOD (Central Lechera Asturiana, Larsa, ATO, Vega de Oro et Innova Food Ingredients) est la compagnie leader du marché laitier espagnol dont l’intention est de donner un avenir à l’éleveur partenaire en offrant des produits naturels et des services qui améliorent la santé et la qualité de vie des personnes, dans un environnement durable. Elle possède 6 centres de production répartis dans toute la géographie espagnole et donne un emploi direct à plus de 1 300 personnes avec une présence internationale dans plus de 50 pays.
En 2019, elle a été récompensée pour être l’entreprise d’alimentation avec la meilleure réputation d’Espagne selon l’étude REPTRAK de Reputation Institute. Par ailleurs, CAPSA FOOD est la première entreprise d’alimentation espagnole à avoir reçu le label d’excellence européenne 500+ décerné par la Fondation européenne pour la gestion de la qualité (EFQM) et le Club d’Excellence en gestion (CEG), ce qui implique que c’est une société bien gérée et un « modèle à suivre » à l’échelle nationale, qui innove sur le marché avec de nouveaux formats et de nouveaux produits avec des bénéfices fonctionnels, créant une ambiance de travail excellente pour le développement des professionnels.
Dans son souci pour la responsabilité sociale, elle appuie le secteur primaire et le monde rural, promeut la santé à travers la nutrition et les coutumes de vie saines, protège le milieu naturel en respectant l’environnement et continue d’être l’employeur exemplaire qu’elle est depuis sa fondation en tant qu’entreprise

Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Blog, Sin categoría @fr

No tags here